> Vos frais de port offerts pour toute commande supérieure à 40€

La qualité Néroliane

La qualité Néroliane

« Au laboratoire, notre première approche est olfactive : est-ce que l'essence a un bel aspect, est-ce qu'elle sent bien ce qu'elle est censée sentir? Elle décline son identité odorante. Une vaste échantillothèque nous permet d'avoir nos référents en cas de doute, pour une essence que l'on aurait besoin de se remettre en mémoire, en nez. La prétendue subjectivité de l'olfaction a peu de sens en matière d'identification des huiles essentielles. Notre démarche relève de celle l'accordeur de piano, qui recherche la note juste. La marge de fluctuation tolérable est connue et limitée : la nature joue, mais fait rarement des aberrations.

Cette première épreuve passée, vient le temps de l'analyse physique et chimique. L'essence est déployée dans ses différents constituants qui se doivent d'évoluer dans des fourchettes de valeurs bien établies, mais aussi d'entretenir entre eux des relations qui sont de véritables marqueurs. La proportion des constituants entre eux constitue une signature de l'identité bien plus fine que les constituants eux mêmes.

Enfin lorsque nous avons récolté toutes ces informations nous revenons à l'olfaction pour réévaluer l'harmonie de l'essence. Le tout est beaucoup plus que la somme des parties et décortiquer une essence est un exercice nécessaire mais non suffisant. Un peu comme l'absence de maladie de nous certifie pas la santé. Il y a un supplément d'âme, né de la synergie de tous ces éléments, et sans doute d'autres que nous ne voyons pas, qui va faire ainsi que le l'essence qui nous a été proposée va être agréée ou rejetée. »