> Vos frais de port offerts pour toute commande supérieure à 40€

Bienfaits et propriétés des huiles essentielles

Bienfaits et propriétés des huiles essentielles

Huiles essentielles parfumantes, désodorisantes et protectrices

Quelques gouttes versées dans un diffuseur suffisent à parfumer agréablement l’air que l’on respire : on peut utiliser les huiles essentielles d’agrumes, de lavande, lavandin, lemongrass, eucalyptus, romarin, tous les conifères, le bois de cèdre, le tea tree... Un soupçon d’huile essentielle permet de désodoriser une pièce, à la maison ou au travail. C’est un usage naturel inattendu pour repousser les insectes, dans la maison ou au jardin.

On préconise ainsi le girofle, la menthe, le camphre de Chine; les moustiques n’aiment pas la citronnelle, le petitgrain bigaradier ni le géranium, les mites détestent le cèdre, le bois de rose, le patchouli. Dilué dans un produit de nettoyage, un doigt d’huile essentielle tient lieu de désinfectant.

Antibactérien, antiseptique

Les plus puissantes sont les H.E. contenant des phénols comme l’origan d’Espagne, la sarriette, le thym, le clou et la feuille de girofle, la feuille ou l’écorce de cannelle. On peut utiliser également le tea tree, les lavandes qui ont une action antibactérienne persistante.

Antiviral

Les H.E. stoppent la progression virale et développent le système d’auto-défense. Dans les problèmes respiratoires, elles facilitent l’évacuation des mucosités : un mélange d’eucalyptus, de thym, de romarin, de tea tree appliqué en friction, associé à la diffusion dans l’atmosphère d’eucalyptus ou de lavande, a une action immunostimulante sur les voies respiratoires, les sinus et les bronches...

Anti-douleur, anti-inflammatoire

La menthe poivrée en application locale anesthésie la douleur vive d’une migraine, celle de thym thymol la douleur d’un tennis elbow, la girofle ou le laurier noble, la douleur dentaire, la gauthérie calme une entorse ou une déchirure musculaire. La camomille romaine secrète des endorphines et réduit ainsi indirectement la souffrance physique et morale. La citronnelle et l’eucalyptus sont de remarquables anti-inflammatoires.

Circulatoire

Les hématomes sont éliminés par l’H.E. d’hélichryse qui sert aussi d’antiphlébitique. Associée en friction au cyprès vert, au lemongrass et à la menthe poivrée elle active la circulation sanguine, diminue la sensation de fatigue, en particulier dans les jambes. Cette formule a une action sur la cellulite si l’on y ajoute de la sauge sclarée et du cèdre de l’Atlas. Un saignement ou une hémorragie bénigne peuvent être stoppés avec de la ciste ladanifère grâce à son action hémostatique.

Anti-fongique

On peut utiliser quelques gouttes d’un mélange d’huiles essentielle de citron zeste, de thym, de lavande, de tea tree pour faire disparaître des champignons.

Digestif

L’H.E. de Sarriette et son eau florale empêchent la formation de gaz digestifs car elles sont carminatives. Le cumin, l’anis étoilé, le basilic, l’estragon, le carvi ont une action apéritive et digestive, stimulant la sécrétion des sucs digestifs. La menthe poivrée calme les nausées.

Métabolique

L’huile essentielle de ciste marine et son eau florale sont régulatrices de la fonction thyroïdienne. La lavande est un hypotenseur, la sauge, un hypertenseur. Le Pin sylvestre et le Genièvre stimulent la fonction rénale. La camomille bleue du Maroc limite la production d’hsytamine en cas d’allergie. Le romarin a une action régulatrice du rythme cardiaque. La sauge sclarée équilibre l’appareil féminin. Autant d’exemples qui témoignent de l’efficacité des essences de plantes.