Diffusion d’huiles essentielles et grossesse sont-elles compatibles ? Si vous êtes enceinte, il est normal que vous vous posiez la question. On lit tellement de mises en garde sur le sujet, entre les huiles essentielles interdites pendant la grossesse et le danger potentiel de l'aromathérapie et deshuiles essentielles durant les 3 premiers mois de gestation d'un tout-petit.

Effectivement, la question de la compatibilité entre diffusion d’huiles essentielles et grossesse se justifie. Notamment lorsqu'on utilise un diffuseur des huiles essentielles autre qu'un capilla ou un "créateur de parfum d'ambiance. Car quand on met en fonction un diffuseur puissant, on sature l'air de molécules aromatiques actives sur le plan thérapeutique. Tout ce qui est respiré par une femme enceinte passe dans la circulation sanguine de celle-ci. Elle touche donc l'embryon ou le foetus qu'elle porte.

Il est vrai qu'il est possible d'envisager l'utilisation des huiles essentielles pendant les 9 mois que durent une grossesse. Sous contrôle d'un médecin aromathérapeute, d'un pharmacien ou d'une sage-femme formés en aromathérapie. La liste des huiles essentielles autorisées pendant la grossesse est restreinte, mais elle existe et laisse des possibilités de soins intéressantes.

Toutefois, il est rarement question de diffusion d’huiles essentielles et grossesse. Le massage de zones bien localisées avec une préparation magistrale est généralement préconisé : c'est par la voie cutanée et diluées que les huiles essentielles sont administrées. Ni bains aux huiles essentielles, réellement puissants puisqu'ils utilisent l'interface cutanée et pulmonaire en même temps, ni inhalation (voie pulmonaire directe), ni voie orale, à proscrire totalement dans le cadre d'une utilisation privée. Parfois, des ovules gynécologiques ou des suppositoires peuvent être prescrits par le médecin, mais avec un dosage spécifique, sur une courte période de temps et en cas d'urgence seulement.

Alors, qu'en est-il du sujet "diffusion d’huiles essentielles et grossesse" ? En faisant preuve de bon sens, la réponse s'impose.

Par principe, la diffusion thérapeutique d’huiles essentielles dans un but préventif ou curatif sature une pièce de produits aromatiques. Si vous êtes enceinte, oubliez-la.

En revanche, pour ce qui est de la diffusion avec un diffuseur USB, un diffuseur à froid ou un capilla d'ambiance, il n'y a aucun problème : diffusion d’huiles essentielles et grossesse vont de pair s'il s'agit de parfumer ou de désodoriser agrablement votre maison.
 

En résumé, diffusion d'huiles essentielles et grossesse ne sont pas antinomiques si la diffusion reste légère : un parfum naturel d'huiles essentielles dans un lieu de vie est plaisant, agréable et sain. Votre bébe ne risque rien, dans la mesure où cette diffusion d'huiles essentielles ne concerne pas une petite pièce dans laquelle vous seriez confinée pendant des heures.

Mon conseil en + :
L'utilisation des huiles essentielles fait partie de vos habitudes ? Pour les petits bobos et les maux divers ? En cosmétique naturelle, pour fabriquer crème de jour et lait parfumé pour le corps ? Mettez vos flacons de côté jusqu'à ce que vous ayez accouché : vous retrouverez vos produits préférés dans quelques mois.

Et si vous envisagez d'allaiter votre enfant est prévu, n'oubliez pas que tout ce qui passe par votre corps passe dans le lait que vous lui donnez.