« Huile essentielle et douleur articulaire » est le thème des temps humides et pluvieux. Même si le printemps nous gratifie de températures douces et clémentes, un genou, un poignet, une cheville ou une hanche peut faire mal un matin au réveil et même, parfois, au beau milieu de la nuit.

Se poser la question de l'efficacité de l'aromathérapi et de la douleur articulaire est  une bonne occasion pour aborder la gamme des huiles essentielles anti inflammatoires : wintergreen/gaulthérie bien sûr, mais aussi eucalyptus citronné, genévrier, gingembre, lemongrass, citronnelle, citron et verveine exotique. L’huile essentielle d’achillée millefeuille et l’huile essentielle de galbanum seront citées pour mémoire. A noter que l’action de la lavande fine dans ce domaine, sans être négligeable, n’est pas assez marquée pour qu’elle soit utilisée seule. En revanche, associée à un genévrier ou un lemongrass, elle potentialisera les propriétés anti inflammatoires de cette huile essentielle anti douleur articulaire, rhumatisme ou symptôme névralgique seront atténués. Le principe de dilution reste le même, quel que soit le nombre d’huiles essentielles employées (1, 2 ou 3) : entre 5% et 20% d’huiles essentielles maximum dans 80% de base grasse.

Le thème « Huile essentielle et douleur articulaire » limite le champ d’étude aux produits actifs en usage externe, par massage et associés à de l’huile de macadamia, en affinité avec la structure articulaire et osseuse, ou à une autre huile de massage selon vos préférences. Seront donc exclus les produits comme l'huile essentielle de laurier, de poivre ou de marjolaine par exemple, qui ont pour vocation de calmer les douleurs inflammatoires digestives. Ou l’estragon, l’ylang yang, les basilics, le carvi, la cardamome ou l’aneth, antispasmodiques et "anti douleur" de l’abdomen (tropisme digestif et, pour certains produits, sphère génitale).


A tout seigneur, tout honneur : l’huile essentielle de wintergreen, encore appelée gaulthérie couchée, est le produit n°1 contre les articulations douloureuses. Composé à 99% de salicylate de méthyle, elle évoque les vertus de l’aspirine ou de plantes classiques de la phytothérapie comme la reine des prés, par exemple. Résultat ? En massage, le wintergreen chauffe la zone articulaire en souffrance et une action antalgique qui gomme la douleur.

N°2 ex aequo avec le wintergreen : l’huile essentielle d’eucalyptus citriodora. A tel point efficace qu’il est conseillé d’associer ces 2 produits dans une synergie d’huiles essentielles à 50/50. Ainsi, le dosage idéal pour fabriquer une huile de massage propre à soulager les douleurs articulaires sera : 10% de wintergreen, 10% d’eucalyptus citronné et 80% de macadamia. En cas crise rhumatismale, d’entorse ou de tendinite et pour un usage limité à 3-4 jours, on pourra augmenter la proportion d’huiles essentielles, toujours à parts égales. La zone concernée devra être très localisée et ne pas concerner une grande étendue de peau (effet rubéfiant toujours possible).


Viennent ensuite, sur la liste de produits relatif à notre thème « Huile essentielle et douleur articulaire », l’huile essentielle de genévrier et l’huile essentielle de gingembre. Bons actifs contre la douleur consécutive à une inflammation, ces produits sont bien tolérés par la peau. Une utilisation régulière, sous couvert d’un dosage correct (20% maximum), est tout à fait possible.

Les huiles essentielles de citronnelle, de citron et de verveine exotique (Litsea) présentent une odeur citronnée qui témoigne de leur composition biochimique. Et c’est cette dernière qui permet aux scientifiques d’expliquer en quoi ces produits aromatiques atténue la douleur articulaire. A diluer là encore, car le citral qu’elles contiennent peut être un peu irritant pour les peaux les plus sensibles.

L’achillée millefeuille n’est autre que la plante qui servit, selon la légende, à soigner les blessures d’Achille, le héros de Troie. Parmi ses nombreuses vertus médicinales, on compte un effet anti-inflammatoire (dosage à 5%). Le galbanum présente les mêmes propriétés ; seule son odeur très verte, que certaines personnes adorent, est un peu difficile à accueillir pour d’autres. Il n’en reste pas moins un anti douleur efficace quand il est appliqué à 5% sur une articulation enflammée.

Wintergreen ou Gaultherie

Wintergreen ou Gaultherie

Aucune douleur articulaire ne lui résiste
5,75 €