Huile essentielle et enfant, dans le cadre d'une aromathérapie familiale ? En tant que parent, vous voulez agir en attendant, bien sûr, car vos petits tombent forcément malades pendant le week-end, d'obtenir rapidement un rendez-vous chez le pédiatre qui les suit.

Vous vous posez la question de savoir si vous pouvez employer sans risque telle ou telle huile essentielle, et l'enfant étant particulièrement sensible à toute substance, y compris végétale, si il se sentira mieux. Vous avez raison : l'aromathérapie est faussement classée parmi les médecines douces. Les huiles essentielles auprès des enfants exigent une bonne connaissance de la composition biochimique des produits employés. Ou des conseils avertis (médecin aromathérapeute, pharmacien, etc.).

Je vous donne des pistes en matière de prévention. Vous pouvez employer, à condition d'être parcimonieux et respectueux des dosages adaptés et surtout, du type d'utilisation de ces produits (diffusion, massage, bain), l'huile essentielle de lavande, l'huile essentielle d'arbre à thé (tea tree) et l'huile essentielle de ravintsara.

Diffusez dans sa chambre à coucher une belle lavande et l'enfant dormira paisiblement. L'air ambiant sera aussi assaini. Réalisez, à 5% dans de l'huile d'amande douce, un mélange à appliquer sur le thorax avec un bon tea tree et l'enfant sera prémuni contre les infections virales. Le ravintsara, dans un bain aromatique, à raison de 1 à 2 gouttes, le protégera d'une maladie infantile s'il est appelé à côtoyer d'autres enfants atteints de varicelle ou de scarlatine.

Si votre enfant est malade, consultez : le diagnostique du pédiatre est absolument indispensable.

Arbre à thé (Tea tree)

Arbre à thé (Tea tree)

Tout simplement indispensable
3,20 €