Huiles essentielles et fertilité ont trait à ce type de stérilité qu’aucune raison physiologique n’explique. Après analyses et surveillance médicale, on sait que tout est normal dans le couple mais la femme ne parvient pas à tomber enceinte.

Dans ce cas de figure, où un enfant est ardemment désiré mais ne parvient pas à être conçu, le recours « aux huiles essentielles favorisant la fertilité » prend tout son sens : il s'agit de comprendre comment l’utilisation des huiles essentielles peut favoriser la fécondité chez une femme qui souhaite devenir mère.

Selon les principes de l’aromathérapie énergétique, certaines huiles essentielles présentent des propriétés capables d’avoir une influence psycho-émotionnelle sur l’être humain. La qualité de leur parfum naturel provoque une ouverture plus grande à la vie et un lâcher prise par rapport à certains contrôles logés dans l’inconscient. Ces contrôles ou censures, qui tiennent à l’histoire familiale ou personnelle, on n'y a pas accès par la seule volonté. Mais les plantes, via l'odorat, peuvent les lever et permettre la grossesse souhaitée.


D'autre part, on sait qu’en dehors de troubles hormonaux et d’une perte de poids brutale, le cycle d’une femme peut être perturbé (dysménorhhée) ou même suspendu (aménorrhée) pour des raisons purement psychologiques. Dans le cadre du thème « huiles essentielles et fertilité », l’emploi de certaines fleurs en massage ou en olfaction peut réconcilier une femme avec son corps et agir sur sa fécondité.

Les huiles essentielles les plus susceptibles de favoriser cette réconciliation sont sans conteste l’huile essentielle de rose et l’huile essentielle d’ylang-ylang. Ces senteurs florales généreuses, opulentes, voire suggestives, évoquent pour l'une la douceur de l’intimité et pour l'autre, l'accès à la sensualité. Quand elles sont diffusées 2 à 3 fois par semaine dans la chambre à coucher ou ajoutées en petites quantités à une huile de massage employée régulièrement, elles peuvent donner de bons résultats. A condition, bien sûr, que l’infertilité ne soit pas d’origine physiologique ou morphologique.

Toujours dans le registre des« huiles essentielles favorisant la fertilité », citer l’huile essentielle de bergamote, active sur le système nerveux autonome et donne très envie de partager,  l’huile essentielle de géranium, au parfum proche de celui de la rose, en plus exotique, plus luxuriant, ainsi que l’huile essentielle de néroli, sécurisante et divinement féminine comme toutes les "fleurs blanches" en parfumerie.

L’action des huiles essentielles en cas d’infertilité fait l’objet de recherches scientifiques et les observations concrètes effectuées dans ce domaine sont encourageantes. Le duo « Huiles essentielles et fertilité » est né d’une hypothèse : certains composants biochimiques naturels envoient au cerveau des signaux de bien-être, de plaisir et d’abandon aux lois naturelles. Ces signaux pourraient bien favoriser l’ovogenèse chez la femme.


Ainsi, le parfum des huiles essentielles, en sollicitant l’odorat, touche l’hypothalamus, autrement dit la zone responsable de l’humeur et, via l’hypophyse, influence la production d’hormones. L’installation d’un diffuseur d’huiles essentielles est donc vivement conseillée dans la chambre à coucher d'un couple qui a un désir d'enfant.

L'huile essentielle de sauge sclarée et, dans une moindre mesure, celle de camomille romaine, ont potentiellement le pouvoir de provoquer l’arrivée des règles. Et donc, de réenclencher le cycle féminin, dont l’ovulation et la fertilité dépendent directement. Qui plus est, elles aident à se sentir détendue et à limiter tout stress inutile, ce qui un facteur important pour la fécondité. Sachez toutefois que leur emploi doit rester ponctuel et limité au cas d'aménorrhées, avec pour but pour un retour à la normale.

Mon conseil en + :

Il existe des huiles végétales riche en acides gras essentiels dont l’utilisation régulière est connue pour avoir des effets sur l'équilibre hormonal féminin. Entendez : l'équilibre oestrogènes et progestérone. Avec pour conséquence positive un cycle régulier et une fécondité retrouvée. Ces produits sont l’huile d’onagre et l’huile de bourrache, phyto-précurseurs efficaces.