Une huile essentielle pour acrochordons, appliquée régulièrement en alternance avec une huile végétale riche en vitamine E, aura raison en peu de temps de ces petites excroissances de peau inesthétiques.

De leur nom savant  «Molluscum pendulum », les acrochordons sont des petits bouts de chair disgracieux, généralement situés dans le cou, le décolleté ou parfois sur le visage, le plus souvent dans le pli d'une paupière. Sur le plan dermatologique, ce sont des polypes, des excroissances formant un petit pédicule.

La cause de l’apparition des acrochordons reste mal connue. On pensent qu’ils proviennent d’un dérèglement des glandes sébacées. Il semble qu'ils puissent aussi être provoqués par le frottement répété des vêtements sur la peau. Ils sont rares chez les jeunes enfants, car le vieillissement de la peau les favorise. Enfin les femmes ayant porté des enfants et les personnes en surpoids présentent souvent ce type de manifestations cutanées bénignes. Les fluctuations hormonales et une transpiration excessive seraient à l’origine du phénomène.

L’huile essentielle pour acrochordons qui donne les meilleurs résultat est certainement l’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree). Utilisée pure sur un coton-tige et posée matin et soir sur la zone à traiter, elle va faire sécher le tissu cutané qui forme l’imperfection et le détacher de la peau.

Pour compléter ce soin, il est vivement recommandé d’appliquer ensuite sur la zone concernée, également deux fois par jour et sur peau propre et sèche, un peu d’huile d’avocat. En effet, la pratique révèle que l’utilisation quotidienne d’une huile végétale riche en vitamines liposolubles (et en particulier, la vitamine E, amie de la peau), accélére le processus.

Répétez ces gestes jusqu’à ce que l’acrochordon prenne une couleur plus foncée, sèche et tombe. En suivant ce protocole de soin naturel très simple et en employant bien régulièrement vos deux produits, vous devriez vous débarrasser simplement et sans intervention de vos accrochordons.

Rappelez-vous que ces excroissances sont neutres et inoffensives. N’envisagez de les retirer que s’ils sont très visibles, qu’ils vous gênent ou que vous les accrochez en vous habillant, en portant des chaînettes au cou.

  

Mes conseils en + :

Obtenez confirmation de votre médecin traitant que vous êtes bien porteur d’un ou plusieurs acrochordons, et pas de grains de beauté ou d’autres expressions cutanées auxquelles il ne faut pas toucher

S’il vous arrive de couper un acrochordon en vous rasant, soyez sans crainte. Désinfectez la plaie avec de l’huile essentielle de ciste ou de lavande et posez un petit pansement.