Par définition, l’aromathérapie ou thérapie par les huiles essentielles, est l’art et la manière de soulager douleurs et inconforts et soigner avec les huiles essentielles. Je dis « art », car l’aromathérapie, comme les autres thérapies et la médecine conventionnelle, n’est pas une science exacte.

Si l’aromathérapie et ses huiles essentielles donnent lieu à des recehrches scientifiques précises et des certitudes dans la relation de cause à effet : un prinicpe actif/un effet thérapeutique, la pratique seule peut venir confirmer ce savoir théorique et permettre de écouvrir, par le jeu du harsard et des syncronicités, que certaines huiles essentielles que l’aromathérapie désigne comme étant plutôt efficace dans tel ou tel cas de figure, donnent également des résultats surprenants dans d’autres cas non évoqués par la littérature.

C’est le constat que je fais depuis quelques années en faisant, comme vous, un tour d’ensemble de des informations disponibles sur interent :la pratique et les témoignages dispobilbes confirment ce qui a été dit ou lu, mais il y a peu de recherches concrètes et de créativité.

Il est vrai que pour être créatif en aromathérapie, les huiles essentielles doivent être parfaitement maîtrisées. Les précautions d’emploi, sous contrôle et respectées, les dosages et principes de dilutions, connus par cœur. C’est alors que de nouveaux essais peuvent être réalisés et les résultats, constatés puis expliqués à la lecture l’origine botanique et de la composition biochimique d’une huile essentielle. Ou d’un mélange d’huiles essentielles (synergie).

C’est ainsi que j’ai découvert que l’huile essentielle de citronnelle était active sur les boutons d’acné récalcitrants, que l’huile essentielle d’inule odorante était un bon anti-rides ou que l’huile essentielle de palmarosa et l’huile essentielle de livèche rendaient le sommeil très accessible à une personne épuisée mais trop tendue par la fatigue pour arriver à s'endormir facilement et à dormir profondément.

Et cela, vous ne lirez nulle part !