Le pouvoir des odeurs est un élément essentiel de l'aromathérapie vibratoire (aromathérapie énergétique) et de l'aromacologie ou science qui étudie justement le pouvoir des odeurs sur le comportement humain.

Le sens de l'odorat chez l'Homme, est encore aujourd'hui relié à des comportements et des fonctions vitales. Certaines odeurs transmettent un signal de danger. Par exemple, à la non comestibilité d'un aliment. Ou à un lieu insalubre.

Le pouvoir des odeurs va pourtant au-delà de la préservation de la santé. Nos conduites en matière sentimentales et sexuelles procèdent sans aucun doute d'une d’attraction réciproque : on sent la personne, son odeur de peau nous plaît et parfois, nous chavire.

L’odorat, sens très ancien, n'est pas seulement un vastige du passé. Nous ne sommes pas encore prêt à nous priver du sens olfactif et le pouvoir des odeurs a encore de beaux jours devant lui !

Par définition, selon la plupart des dictionnaires, le terme d’odeur est une émanation transmise par un objet ou un sujet (sous-entendu, un objet vivant), perçue par notre appareil olfactif. L’odorat est un sens « chimique » ou plus exactement, biochimique. Des capteurs présents dans notre dispositif sensoriel, appelés axones, cellules spécialisées qui perçoivent la forme de certaines molécules que notre cerveau reconnaît et identifie. le fait est que le pouvoir des odeurs est largement subjectif car notre dorat peut tout à fait ignorer d’autres molécules.

Ainsi, notre cerveau peut reconstruire de manière intégrée, globale, des éléments de notre environnement. A condition que l'odeur soit déjà familière et classée dans notre bibliothèque mémorielle olfactive. Sinon, il va y avoir surprise et tentative de rapprochement avec quelque chose de connu. C'est par analogie q'une odeur totalement nouvelle est abordée.

Il est aussi parfois difficile de distinguer, autrement qu'en passant par une concetualisation, ce qui est odorant et l’odeur elle-même. Entre un objet objectif, la matière odorante, et notre sensation, subjective, : ce que nous sentons et qui nous plaît. C'est au creux de cette articulation que l'on peut parler de "pouvoir des odeurs". Nous avons des préférences, elles nous sont personnelles. Impossible à justifier ou à expliquer la plupart du temps, mais impossible d'aller contre un mouvement d'attraction ou de répulsion : c'est une réaction vive qui s'impose à nous. Et quand on sait qu’une même substance biochimique contenue dans une huile essentielle va, combinée à d'autres dans d'autres huiles essentielles, dégager des odeurs différentes, la question devient alors très complexe.

Le plus simple reste, quand on aborde cette question fascinante qu'est le pouvoir des odeurs, d'assumer votre subjectivité et d'affirmer : "J'aime" ou "Je n'aime pas" en toute tranquilité. Après tout, c'est VOTRE vérité et elle n'est aps contestable puisqu'elle ne peut être comparée à aucune autre.