Les huiles essentielles sont-elles vraiment efficaces ? Question que vous êtes en droit de vous poser si vous débutez en aromathérapie et que vous aimez vous renseigner avant d’utiliser des produits  que vous ne connaissez pas. Vous avez entendu parler des bienfaits et vertus des huiles essentielles : elles sont en vogue ! Mais vous savez aussi que l’effet placebo existe et qu’il est, dans l’absolu, possible de voir un symptôme disparaître parce qu’on est convaincu que le remède employé fonctionne.

Alors, oui ou non, les huiles essentielles sont-elles vraiment efficaces ? D’un point de vue strictement scientifique, les huiles essentielles sont des concentrés de principes végétaux actifs. Ces principes, regroupés et classés en famille biochimiques, ont fait l’objet de très nombreuses études sérieuses. On sait, par exemple, que les oxydes sont mucolytiques et expectorants, et ont une activité anti-virale prononcée. En d’autres termes, une huile essentielles riche en 1,8-cinéole, l’oxyde le plus fréquent en aromathérapie, sera capable d’enrayer une infection virale ORL type rhume ou sinusite. C’est le cas de l’huile essentielle d’eucalyptus radiata et de l’huile essentielle d’eucalyptus globulus.

Autre exemple : les cétones ont une action régénératrice et cicatrisante remarquable. Raison pour laquelle on conseille l’huile essentielle de lavande Séville pour atténuer les taches brunes de la peau et l’hélichryse de Corse bio (immortelle) après une intervention chirurgicale pour accélérer la récupération tissulaire (césarienne, extraction dentaire, etc.). On parle aussi de l’action neuro-active des cétones et certaines d’entre elles peuvent être délicates à doser. L’huile essentielle de sauge officinale n’est pas en vente libre pour cette raison-là, alors que l’huile essentielle de sauge sclarée est dépourvue de toute toxicité.

Et s’il existe des précautions d’emploi, c’est bien que les produits visés sont actifs ! On sait maintenant très bien que les huiles essentielles riches en phénol sont très anti-bactériennes mais qu’elles ne doivent pas être mises en contact prolongé et répété sur une même zone cutanée sans forte dilution préalable. Que d'autres, comme l’huile essentielle de menthe poivrée, qui sait soulager migraines et indigestions chez l'adulte en un temps record, ne doit en aucun cas être employée auprès d’un enfant. Que l’huile essentielle de mandarine jaune, relaxante et fruitée à souhait dans un bain ou une huile de massage, ne doit pas être mise en contact avec la peau si une exposition solaire, même indirecte, est prévue dans les heures qui suivent. Et cependant, bien utilisés, ces mêmes produits permettent d’obtenir des résultats très satisfaisants.

Chaque situation appelle une huile essentielle ou une synergie d’huiles essentielles contenant les principes végétaux qui répondent à la problématique du moment. Des exemples : huile essentielle de gaulthérie + huile essentielle d’eucalyptus citriodora est un duo aromatique gagnant en cas de tendinite ou d’entorse.

Ainsi, la réponse à la question «  les huiles essentielles sont-elles vraiment efficaces » est : oui ! Les scientifiques, biochimistes, médecins, pharmaciens et chercheurs n’ont pas encore découvert tous les secrets thérapeutiques et cosmétiques de ces quintessences de plantes aromatiques. Et par l’expérience, en sécurité si vous suivez attentivement les conseils Néroliane, vous apprendrez beaucoup. Et prendrez soin de vous au naturel !

Envie d'aller un peu plus loin dans votre lecture ? Allez lire notre article intitulé "Soulager avec les huiles essentielles" !