La question du mélange huile essentielle et huile végétale se pose dès qu’on pratique l’aromathérapie familiale sous forme de massage. Car vous le savez, sauf dans de rares exceptions et pour un maximum de sécurité dans l’utilisation des huiles essentielles, il faut diluer vos produits parce qu'ils seront en contact avec votre peau. Et la base de dilution idéale, celle qui explique que l’étude des huiles végétales fasse partie de l’aromathérapie, c’est justement… une huile végétale.

Mais avant de préciser comment pratiquer un mélange huile essentielle et huile végétale, quel produit choisir, pourquoi et comment le doser, posons des définitions. Où est la différence entre huile essentielle et huile végétale ?

Les huiles essentielles, obtenues par distillation de plantes à parfum, sont des concentrés de principes aromatiques, produits thérapeutiques classés par familles biochimiques. Les huiles végétales, obtenues par expression de fruits oléagineux, sont en fait des acides gras poly- et mono-insaturés qui sont essentiels pour l’organisme.

Une fois votre huile essentielle ou votre synergie d’huiles essentielles sélectionnée, quelle huile végétale allez-vous employer pour finaliser votre huile de massage ? La réponse est simple : celle dont les propriétés viennent décupler ou compléter les propriétés des huiles essentielles choisies. Comme tout produit végétal à vertus thérapeutiques ou cosmétiques, une huile végétale présente des caractéristiques : apaisante, cicatrisante, hydratante mais aussi anti-virale, hormone mimétique, etc.


Un bon mélange huile essentielle et huile végétale est une association réussie de 2 types de produits dans un but précis. Vous voulez des exemples de recettes ?

- 10% d’huile essentielle d’eucalyptus citriodora dans 90% d’huile de macadamia a des effets anti-inflammatoires et anti-courbatures très prisés des sportifs

- 20% d’huile essentielle de wintergreen/gaulthérie dans 90% d’huile d’avocat est également anti-inflammatoire mais plutôt à vocation rhumatismale et articulaire

- 20% d’huile essentielle de manuka dans 80% d’huile de calophylle est une formule active dans certains cas de mycoses cutanées


- 2% d’huile essentielle de camomille allemande (camomille bleue) dans 98% de beurre de karité sera un baume idéal pour mains abîmées ou talons très secs et fendillés

- 5% d’huile essentielle de sauge sclarée dans 95% d’huile d’onagre ou de bourrache est une association gagnante pour atténuer le syndrome prémenstruel

Le pourcentage élevé d’huile essentielle témoigne de la bonne tolérance cutanée de ce produit aromatique et de son innocuité. En revanche,  on ne comptera que 1 à 2% d’huile essentielle dans le mélange final s’il est soumis à certaines précautions d’emploi (pur il est irritant, photo-sensibilisant, etc.) ou si très peu de produit suffit.


Toujours l’esprit Néroliane : écologie rime avec économie !