Quand la rentrée est là, que l’automne s’annonce, vous ne pouvez vous empêchez de penser rhume, enfant, huiles essentielles. A tout parent soucieux de la santé et du confort respiratoire de son enfant et qui souhaite avant tout opter pour l’utilisation des huiles essentielles comme solution naturelle, l’aromathérapie offre des réponses adaptées sur mesure.

Ainsi, le trio rhume, enfant, huiles essentielless s’adapte à l’âge et à la sensibilité de l’enfant en question, qu’il s’agisse d’employer des produits aromatiques ponctuellement ou régulièrement, en prévention ou en vue de guérir un nez bouché ou une toux irritative qui perturbe le sommeil. La première possibilité, surtout pour les enfants jeunes, est la diffusion d’huiles essentielles, autrement dit la voie aérienne et respiratoire.

Vous pouvez, à cet effet, placer un diffuseur brumisateur ioniseur dans la chambre à coucher de votre enfant une demi-heure avant le coucher, en saturant l’air de l’une des synergies suivantes :

- huile essentielle de citron et huile essentielle de myrte (5 gouttes de chaque pour une chambre de 12m2) afin de désinfecter la pièce et d’en assainir l’atmosphère

- huile essentielle de ravintasara bio et huile essentielle de lavande fine, si vous avez une préférence pour les huiles essentielles bio, à parts égales aussi (même dosage pour la même surface) afin d’éviter ou de lutter contre une infection virale et bactérienne

Mon info en + :

Ces deux synergies d’huiles essentielles sont à la fois curatives et apaisantes : l’endormissement de votre enfant sera facilité et paisible et son sommeil sera paisible. Il respirera plus facilement en tout état de cause.

La seconde possibilité, à partir de 7 ans, toujours dans cette optique rhume, enfant, huiles essentielles, est de pratiquer un bain aux huiles essentielles : arbre à thé et lavande (oui, encore elle) seront parfaits pour la circonstance. Comptez 3 gouttes de chaque produit dans une bonne quantité de gel douche neutre puis faites couler l’eau à la bonne température et laissez le tout mousser en remplissant la baignoire. Le but étant, bien sûr, que votre enfant profite bien des effluves salutaires des huiles essentielles s’évaporant sous l’effet de la chaleur de l’eau du bain, les respire un temps mais ne se refroidisse surtout pas.

Le remède doit suivre les règles de bon sens : faites sortir votre enfant de l’eau, frictionnez-le avec un drap de bain chauffé (déposé sur le radiateur ou le porte-serviette chauffant), aidez-le à se mettre en pyjama et accompagnez-le dans son lit. Veillez à ce qu’il soit bien couvert, sans excès pour qu’il ne transpire pas pendant la nuit.

Ma seconde info en + :

L’intérêt d’un bain aux huiles essentielles est double : non seulement cette pratique utilise la sphère respiratoire, mais en plus celle de la peau. Sous l’effet de l’eau chaude, les pores s’ouvrent et laissent pénétrer les huiles essentielles bienfaisantes dans de justes proportions. Les principes actifs aromatiques passent dans la circulation sanguine et font leur travail : anti-virales, anti-infectieuses, mucolytiques et immuno-stimulantes, les huiles essentielles agissent sur tous les fronts, dans le respect de votre enfant, de son état et de son rythme.

Et pour parfaire l’un ou l’autre de ces protocoles, préparez un mélange amande douce (25ml) + ravintsara (5ml) pour masser le dos et la poitrine de votre enfant à son réveil le matin. 2 fois deux gouttes avant 7 ans, 2 fois 5 gouttes à partir de 7 ans. En peu de temps, il sera guéri !

Citron BIO

Citron BIO

Le BIO pur et fluide
0,00 €
Lavande Fine

Lavande Fine

L'équilibre pour tradition

8,95 €