Soigner une plaie avec les huiles essentielles exige de prendre en compte plusieurs facteurs : la désinfection, le saignement à faire cesser et la cicatrisation à accélérer. Tout pour que votre blessure soit traitée au naturel !

Voyons en détail comment vous pouvez, en aromatérapie, soigner une plaie avec les huiles essentielles. En partant des produits et en indiquant les protocoles de soin qui vous sont offerts comme autant de conseils pratiques d’utilisation des huiles essentielles hémostatiques, désinfectantes et cicatrisantes, vous saurez comment intervenir dans de nombreux cas de figure de la vie quotidienne. Petits bobos et accidents domestiques bénins, coupure, brûlure, etc.

Plusieurs huiles essentielles vont vous être présentées : vous vous servirez de celles que vous avez dans l’instant et vous pourrez vous procurer par avance celles dont vous aurez besoin un jour ou l’autre. Pour avoir une trousse de secours complète sous la main !

1-Soigner une plaie avec les huiles essentielles dans un but de désinfection efficace

Le premier geste simple à faire, c’est de laver à l’eau la zone lésée, coupée nette ou écorchée. Ou mieux, à l’eau et avec un savon naturel ou, à défaut, au savon de Marseille.

Ensuite vous pouvez soigner une plaie avec les huiles essentielles pour la désinfecter. En aromathérapie, les huiles essentielles qui écartent le risque infectieux doivent être à la fois antiseptiques et bien tolérées sur la peau. Quand la surface lésée n’est pas trop étendue, elles s’utilisent pures. Diluées dans de l'huile végétale à 50% pour les blessures plus étendues et pour les jeunes enfants. La plupart du temps, leur application est indolore, ce qui rend le soi agréable.

L’huile essentielle d’arbre à thé (tea tree) est la championne de l’antisepsie des plaies. A en croire les études scientifiques in vitro, elle va plus loin qu’un désinfectant allopathique : une fois la plaie lavée, elle a une action anti tétanique.

D’autres produits sont également efficaces. Vous pouvez envisager de désinfecter et de soigner une plaie avec les huiles essentielles de palmarosa, de cajeput, de niaouli ou encore avec l’huile essentielle de thym à linanol, un thym à alcool très respectueux du tissu cutané. Oubliez les autres thyms, trop agressifs. La marjolaine est parfois citée, mais son spectre d’action antiseptique est un peu moins large. 

Comment soigner une plaie avec les huiles essentielles en toute sécurité ? En déposant, selon la surface à traiter, 5 à 10 gouttes du produit choisi (ou de 2 produits, le nombre de gouttes étant calculé au total) sur une compresse stérile ou à même la peau. Bien que la chair soit à vif, les tissus sont nettoyés sans être brûlés ou agressés, ce qui peut parfois être le cas avec de l’alcool. A noter que plus vite la plaie est désinfectée, plus la cicatrisation sera rapide. 

  

2-Soigner une plaie avec les huiles essentielles en cas de saignement abondant

Dans ce cas de figure, les produits à recommander sont l’huile essentielle de géranium et celle de ciste. L’une ou l’autre ont des propriétés hémostatiques (anti saignement), à condition de bien maintenir la compresse en place pendant quelques minutes.

3-Soigner une plaie avec les huiles essentielles pour cicatriser le plus vite possible

Une fois la plaie lavée et désinfectée, l’huile essentielle d’immortelle (hélichryse italienne) sera utilisée toutes les 2 heures, puis 3 fois par jour pour que tout rentre rapidement dans l’ordre. Attention : cette huile essentielle n’est pas désinfectante. Elle devra être couplée avec le tea tree.

L’huile essentielle de lavande ou de lavandin, de grands classiques, ont à la fois un pouvoir désinfectant et cicatrisant. Il est possible de n’employer que l’un des ces produits aromatiques pour l’ensemble des soins apportées à une plaie ou une écorchure. Une approche écologique et parcimonieuse de l’aromathérapie !

 

Géranium (Rosat)

Géranium (Rosat)

L'opulence fleurie
7,80 €