L’aromathérapie est définie comme une médecine alternative. Autrement dit, il est possible théoriquement de soulager avec les huiles essentielles, n’importe quel symptôme. Oui, les huiles essentielles sont une aide précieuse quand il s’agit de soigner et tenter de guérir des maux physiques. Douleurs dans les articulations, tendinite, mais aussi sinusite, rhume, bronchite, ou même asthme, eczéma, psoriasis... Tous ces cas de figure vous concernent et il existe des huiles essentielles qui répondent à votre besoin de santé et de mieux être.

Les huiles essentielles sont des atouts majeurs dans une démarche qui tend à se soigner avec les plantes ou des méthodes naturelles. Mais elles peuvent  aussi présenter une certaine toxicité pour les personnes fragiles ou avoir des effets indésirables quand elles ne sont pas bien utilisées. 

 

Mes conseils

1 Demandez toujours l’avis de votre médecin lorsque vous avez mal quelque part. S’il est vrai que vous pouvez soulager avec les huiles essentielles que vous connaissez bien et dont vous maîtriser l’emploi de nombreux «bobos» quotidien, n’en oubliez pas pour autant que la douleur physique est un signal d’alarme du corps. Votre corps vous indique que quelque chose ne fonctionne pas correctement. Digestion, circulation sanguine, cycle féminin et douleurs dûes aux règles, tensions musculaires ou ligamentaires : tous les symptômes sont à prendre en considération et seul un médecin, homme de l’art, est habilité à poser un diagnostic. Ne vous improvisez pas aromathérapeute, même si vous avez suivi une formation en ce sens et que vous avez une pratique quotidienne des huiles essentielles : l’utilisation des huiles essentielles en toute sécurité est une chose, déceler un début de dysfonctionnement organique ou l’émergence d’une maladie en est une autre.

2 Veillez à prendre en compte la personne qui reçoit le soin prodigué pour soulager avec les huiles essentielles : son âge, son poids et ses fragilités sont très importantes. Dans cette mesure, restez attentif et respectueux, pour vous-même ou pour un membre de votre famille. Car nous sommes d’accord : nous parlons d’aromathérapie familiale. Ainsi, les enfants de moins de 3 ans, les femmes enceintes ou qui allaitent, les personnes allergiques, dotées d’une peau réactive, souffrant d’eczéma ou d’asthme ainsi que les épileptiques ne doivent pas entrer en contact avec les huiles essentielles sans avis médical préalable.

3 Respectez scrupuleusement certains principes élémentaires dans l’utilisation de vos huiles essentielles préférées. Tout d’abord, appliquez des règles de bon sens : doses physiologiques ou dosages de votre prescription médicale. Pas de sur-médicamentation avec les huiles essentielles ! Ensuite, pensez la durée raisonnable du traitement : la disparition du symptôme n’est aps forcément synonyme de guérison. Soyez patient par rapport aux résultats et constant dans vos massages, vos inhalations ou vos bains aux huiles essentielles. Ne vous exposez pas au soleil après avoir appliqué sur la peau des huiles réputées photo-sensibilisantes ou photo-toxiques.

4 Préférez les huiles essentielles de qualité, bio si possible. Ne vous laissez pas guider systématiquement par un prix attractif. Sauf s’il s’agit de plantes présentes partout et offrant un très bon rendement, une huile essentielle capable de soigner et de guérir n’est pas un produit très bon marché.  Le saviez-vous ? La distillation est un art et choisir d’augmenter le rendement et donc, la quantité d’huile essentielle obtenue en vue de proposer un prix bas est toujours fait au détriment de qualité.