Varicelle : huiles essentielles et aromathérapie au secours de vos enfants qui peuvent se gratter au point d’en garder des cicatrices leur vie durant. Ou d’un adulte, à qui cette maladie infantile fait généralement traverser un épisode extrêmement pénible.

La varicelle, huiles essentielles ou pas, présente comme toute maladie infantile, un temps d’incubation et un temps de manifestation incompressibles. On ne peut qu’accompagner les symptômes en les soulageant et non enrayer leur expression.

C’est une maladie virale très contagieuse, souvent bénigne pour les enfants. D’ailleurs, 90% des enfants sont touchés par cette infection avant 12 ans. Chez l’adulte en revanche, les complications peuvent être sérieuses. C’est au printemps ou au début de l’été que le nombre des cas est le plus élevé. Au total, environ 700 000 cas de varicelle sont dénombrés chaque année en France.

Vous le savez sans doute : varicelle et zona 2 sont causés par le même virus. On parle donc de « primo infection contractée dans l’enfance » pour la varicelle, les huiles essentielles employées ne pouvant empêcher la réactivation ultérieure sous forme de zona. L’avancée en âge, un stress important ou une forte diminution des défenses immunitaires peut augmenter le risque de réactivation du virus.

  

Face à la varicelle ? Huiles essentielles anti virales ! C’est le réflexe à avoir si vous pratiquez l’aromathérapie familiale.


L’huile essentielle de ciste est idéale pour un adulte et un adolescent à partir de 15 ans. Anti virale très puissante, elle est aussi astringente et assèche les boutons qui démangent. Elle est enfin cicatrisante et éloigne autant que possible le risque de garder des traces d’anciens boutons de varicelle sur le visage et le corps.

Elle se dilue dans de l’huile de calophylle, elle-même viricide et cicatrisante, à hauteur de 20% pour une application locale plusieurs fois par jour. Bon à savoir : cette huile végétale apaise les inflammations cutanées de tous ordres

On peut aussi l’employer sous forme de trace : 1 goutte pure sur un coton-tige, à tamponner toutes les zones infectées par les boutons, 1 à 2 fois par jour. Le ciste calme les démangeaisons et accélèrent la guérison des vésicules (boutons) que cette maladie fait apparaître. 


L’huile essentielle de ravintsara bio peut être utilisé de la même façon, comme anti viral puissant, à coupler à l’huile essentielle de thym à linalol bio, un désinfectant cutané doux et efficace. C’est cette synergie d’huiles essentielles qui est conseillé pour les plus jeunes, à raison de 5ml de chaque dans 125ml d’huile d’amande douce. Ce dernier produit est d'ailleurs l'huile végétale la plus utilisée pour masser les enfants, tant elle respecte les peaux sensibles et délicates.


Pensez aussi à vaporiser de l’eau florale de menthe sur les boutons, pour calmer le feu de la démangeaison. Mais attention : aucun contact avec les yeux ! Soyez précis et vigilant.